La Belle Poule

C’est au 215, rue du Fbg Saint Honoré que la Belle Poule a le plaisir de vous accueillir ! 

En famille ou entre amis, vous serez séduit par ce lieu hors du commun.

À consommer sans modération !

 

 

 

 

“1834 Naissance de la BELLE POULE troisième du nom !”

“LA FRÉGATE DE NAPOLÉON”

 

LA BELLE POULE 4 navires portèrent ce nom dans l’his- toire... 3 frégates et une goélette. La première Belle Poule vit le jour en 1765 ; c’était une frégate de 26 canons. Elle est célèbre pour son combat contre le HMS Arethusa en 1778, qui marque le début de l’entrée en guerre de la France dans la guerre d’indépendance des États-Unis. Les 2 autres frégates et la goélette ont été mises à l’eau respecti- vement en 1802, 1834 et 1932. La troisième Belle Poule est demeu- réelapluscélèbredansl’histoirede France puisqu’elle a reçu la mission de ramener en France les cendres de l’Empereur Napoléon 1er. Elle avait pour elle l’avan- tage de la vitesse ! Les plans en furent dressés en 1828 par l’ingénieur Daviel. Mesu- rant 54m de Long et 15m de large, dotée de 60 canons (10 de plus que la précédente), c’était un grand croiseur dont la manœuvre demandait avec l’armement de guerre, plus de 500 hommes d’équipages !

- 1839, la Belle Poule fut détachée de l’escadre de Toulon pour rejoindre le commandement du prince de Joinville, fils de Louis- Philippe.

- 1840 Il parcourut la méditerranée, puis traversa l’Atlantique sud pour aller à Sainte-Hélène afin de rapatrier en France le corps de l’empereur Napoléon 1er. La Belle-Poule est repeinte en noir et reçoit une chapelle ardente pour l’occasion. - En 1841 - il faisait la campagne de Terre Neuve. - En 1842, Joinville visitait les comptoirs de la côte d’Afrique et allait rendre visite, à Rio de Janeiro, à l’Empereur du Brésil dont il épousa la fille. La Belle-Poule effectue de nombreuses croisières dans l’océan Indien. Elle devient un transport de munition en 1854 durant la guerre de Crimée.

- En 1859, la frégate sert de magasin de poudre à Gênes. Elle termine sa carrière en 1861 avant d'être démolie en 1884. Des images, des peintures, des documents évoquant ce navire mémorable sont rassemblés à l’église des Invalides, à quelques pas du tombeau de Napoléon 1er...